Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

26 juillet

Sculpture de Teotihuacán

  • Sculpture maya
  • Sculpture taïno - 1
  • Trigonolithe Taïno
  • Grande hache
  • Grand collier - Ceinture cérémonielle
  • Sculpture de Chupícuaro
  • Sculpture de Teotihuacán
  • Sculpture de Teotihuacán (2)
  • Sculpture de Teotihuacán (3)
  • Sculpture maya - 0
  • Vase maya
  • Sculpture maya - 1
  • Sculpture  maya (2)
  • Sculpture maya (3)
  • Sculpture du Veracruz
  • Sculpture huaxtèque
  • Sculpture aztèque
  • Sculpture aztèque (2)
  • Quetzalcoatl-Serpent - Sculpture anthropozoomorphe aztèque
  • Sculpture aztèque (3)
  • Sculpture aztèque (4)
  • Sculpture kwakwaka'wakw (kwakiutl)
  • Masque aux yeux ouverts
  • Sculpture tsimshian
  • Sculpture Kwakwaka'wakw (Kwakiutl) (2)
  • Sculpture tlingit
  • Sculpture Yup'ik
  • Sculpture Yup'ik (2)
  • Sculpture koniag
  • Masque aux yeux fermés
  • Sculptures de Teotihuacan
  • Sculpture taïrona

Sculpture de Teotihuacán

Masque période classique, IIIe-VIIe siècle Vallée de Mexico, Mexique Pierre H. 17 cm Anciennes collections Eugène Boban, musée d'Ethnographie du Trocadéro Don Alphonse Pinart, 1878 Musée du quai branly Inv. 71.1878.1.187 Am

Teotihuacán fut longtemps considérée comme une cité aztèque. Or elle était en ruine six ou sept cents ans avant l'arrivée des Aztèques dans la vallée de Mexico. Son nom signifie (en nahuatl) "l'endroit des dieux", les Aztèques la trouvant trop grandiose pour avoir été bâtie par des humains.
Des fouilles archéologiques ont démontré que la cité a perduré du début de notre ère à 650 ans après J.-C. environ et que sa population atteignait, à son apogée, au moins deux cent mille habitants. L'une des énigmes de Teotihuacán est la rareté de la sculpture de pierre, inhabituelle pour des Mésoaméricains, dont les sites sont couverts de reliefs montrant des hommes ou des dieux dans des situations et des costumes divers.
Toutefois, dès l'époque aztèque, on a remarqué à Teotihuacán de nombreux masques lithiques idéalisés, avec des yeux incrustés de pyrite ou de coquillage, un nez puissamment modelé, et une bouche ouverte. Contrairement aux représentations contemporaines des Maya, chez qui on a décelé des portraits, les masques de Teotihuacán présentent tous le même type de visage, sans aucune recherche d'individualité. En l'absence de sculpture dynastique et d'inscription à Teotihuacán, on peut penser qu'à cet anonymat correspond la volonté de la cité de ne glorifier ni commémorer ses dirigeants par des représentations.