Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

23 juillet

Grande hache

  • Sculpture maya
  • Sculpture taïno - 1
  • Trigonolithe Taïno
  • Grande hache
  • Grand collier - Ceinture cérémonielle
  • Sculpture de Chupícuaro
  • Sculpture de Teotihuacán
  • Sculpture de Teotihuacán (2)
  • Sculpture de Teotihuacán (3)
  • Sculpture maya - 0
  • Vase maya
  • Sculpture maya - 1
  • Sculpture  maya (2)
  • Sculpture maya (3)
  • Sculpture du Veracruz
  • Sculpture huaxtèque
  • Sculpture aztèque
  • Sculpture aztèque (2)
  • Quetzalcoatl-Serpent - Sculpture anthropozoomorphe aztèque
  • Sculpture aztèque (3)
  • Sculpture aztèque (4)
  • Sculpture kwakwaka'wakw (kwakiutl)
  • Masque aux yeux ouverts
  • Sculpture tsimshian
  • Sculpture Kwakwaka'wakw (Kwakiutl) (2)
  • Sculpture tlingit
  • Sculpture Yup'ik
  • Sculpture Yup'ik (2)
  • Sculpture koniag
  • Masque aux yeux fermés
  • Sculptures de Teotihuacan
  • Sculpture taïrona

Grande hache

Titre : Sculpture caraïbe Description : Grande hache Epoque : Ve - XVe siècle Provenance : Petites Antilles Matière : Pierre volcanique Dimension : H. 46 cm Ancienne collection du musée d'Ethnographie du Trocadéro Histoire : Don Alphonse Pinart, 1878 Musée du quai Branly Inv. 71.1878.1.2699

Cet objet, exceptionnel par sa taille, a fait partie de la collection Alphonse Pinart, qui fut l'un des plus importants donateurs en ce qui concerne les objets amérindiens lors de la création du Musée d'ethnographie du Trocadéro en 1878. Les haches en pierre ont circulé très tôt dans les Antilles. Les premières, souvent piriformes, sont associées aux populations ciboney établies dans tout l'arc antillais vingt-cinq siècles avant J.-C. Ces haches possédaient un caractère d'objets d'échange quasiment monétaires. C'est en raison de leur prix et de l'estime que les populations insulaires leur portaient que des haches figuraient dans des offrandes. Le destin d'un grand nombre de ces objets était en effet de finir enterrés dans des caches destinées à consacrer un territoire, une aire sacrée ou un lieu de culte.
Cette grande hache, très élaborée, entre assurément dans cette catégorie. On peut même se demander si elle n'a pas été confectionnée exclusivement pour être ensevelie : sa face inférieure est aplanie et comporte une sorte de grand rectangle intentionnellement poli ; on peut penser que cette face qui a dû être au contact du sol portait initialement une peinture (c'est-à-dire un texte) enregistrant les raisons de son dépôt comme offrande.