Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

1 septembre

Sculpture zoulou

  • Sculpture bidjogo
  • Sculpture nalu
  • Sculpture sapi
  • Sculpture dogon
  • Sculpture tellem
  • Sculpture tellem ou dogon
  • Sculpture soninké
  • Sculpture dogon (2)
  • Sculpture dogon (3)
  • Sculpture nuna
  • Sculpture baoulé
  • Sculpture baoulé (2)
  • Sculpture dédiée à Gou, divinité du fer et de la guerre
  • Sculpture de la culture Nok
  • Sculpture de la culture Nok (2)
  • Sculpture Sokoto
  • Sculpture du royaume d'Ifè
  • Sculpture du royaume de Bénin
  • Sculpture du royaume de Bénin (2)
  • Sculpture mbembé
  • Sculpture ejagham
  • Sculpture bangwa
  • Sculpture Bamendou
  • Sculpture fang
  • Sculpture fang (1)
  • Sculpture fang (2)
  • Sculpture fang (3)
  • Sculpture fang (4)
  • Sculpture kota
  • Sculpture sanaga
  • Sculpture m'bété
  • Sculpture téké
  • Sculpture yangéré
  • Sculpture luba
  • Sculpture songyé
  • Sculpture hungana
  • Sculpture yombé
  • Sculpture vili
  • Sculpture zoulou
  • Sculpture sakalava
  • Sculpture Urhobo

Sculpture zoulou

Cuiller XIXe-début du XXe siècle Région du Kwazulu-Natal, Afrique du Sud Bois H. 57 cm Legs Edouard Victor Saint-Paul, 1977 Musée du quai Branly Inv. 71.1977.52.14

Les Zoulou habitent la région située entre l'océan Indien et les chaînes montagneuses du Drakensberg. Ce peuple s'est constitué dans le premier tiers du XIXe siècle.
Chaque individu possède une cuiller qu'il utilise en diverses occasions, pour prélever une portion de nourriture dans le plat commun. Objet personnel, la cuiller est après usage rangée dans un étui. Son caractère individuel explique la grande variété des combinaisons de formes et de motifs. Le cuilleron se distingue par un rebord noirci au feu. Les motifs des cuillers zoulou sont rarement d'ordre figuratif. La poitrine et les fesses suffisent à lui donner son caractère féminin. La grâce est rendue par la finesse du corps qui s'exprime en une seule ligne dont le sculpteur a pris soin de sauvegarder l'unité (allant jusqu'à faire l'économie des bras), mais surtout par la courbe du cou, démesurément allongé et justifiant l'inclinaison de la tête.