Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

19 décembre

la restauration

Soumis à de multiples facteurs de dégradation, les matériaux constitutifs des objets peuvent être victimes de détériorations importantes et parfois irréversibles. Le rôle du restaurateur est de préserver l’objet de ces dégradations et de remédier à ses altérations afin de lui rendre sa lisibilité.

La restauration des oeuvres s’exerce dans le cadre d’une déontologie internationale (http://icom.museum/mission_fr.html) qui énonce les principes suivants :

  • un degré d’ intervention minimale sur l’objet
  • la réversibilité des traitements et produits employés
  • la stabilité et l’innocuité des produits employés
  • la visibilité des interventions

L’équipe de restauration du musée du quai Branly est composée de trois restaurateurs spécialisés. Elle s’appuie sur un réseau de restaurateurs prestataires de diverses spécialités, à même de répondre aux multiples besoins de la collection : en 2008, près de 70 restaurateurs sont intervenus sur les objets conservés au musée.

les activités de l'équipe de restauration

Toutes réalisées à l’atelier du musée, les interventions des restaurateurs sont de différente nature :

  • restaurations fondamentales
  • traitements minimaux de mise en état de conservation
  • évaluations de l’état de conservation des objets
  • préconisations et préparation des objets avant exposition, emballage ou soclage
  • observation et examens technologique des objets

Les restaurateurs interviennent dans trois contextes principaux :

  • la préparation des objets avant leur exposition sur le plateau des collections permanentes
  • la mise en état de présentation des objets des collections présentés dans les expositions temporaires du musée du quai Branly
  • la préparation des prêts sortants : constats d’état détaillés, interventions de conservation-restauration, préparation du transport et conseils aux emprunteurs pour la préservation des objets demandés en prêts

En 2008, 329 objets ont bénéficié de restaurations, minimales ou fondamentales.

un exemple de restauration récente

En 2009, un important costume de chamane sibérien (n° inventaire : 70.2008.25.1.1) récemment acquis par le musée a fait l'objet d'une restauration avant d'être installé dans les collections permanentes. Composé de textiles, d'éléments de cuir, de métal et de plume, ce costume nécessitait un long traitement de consolidation des nombreux éléments chamaniques apposés sur le manteau de textile. En raison du caractère rituel de ce vêtement, un traitement très minimaliste a été retenu, afin de ne pas modifier la nature des amulettes ni d'effacer l'histoire de ce costume maintes fois porté. La restauration de cete pièce a en outre permis de compléter la connaissance de sa technologie et de ses matériaux.

avant : vues face et dos

 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
manteau de chamane vue de face © musée du quai Branly photo Stéphanie Legrand-Longin
 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
manteau de chamane vue de dos © musée du quai Branly photo Stéphanie Legrand-Longin

après : vues face et dos

 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
manteau de chamane vue de face © musée du quai Branly photo Stéphanie Legrand-Longin
 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
manteau de chamane vue de dos © musée du quai Branly photo Stéphanie Legrand-Longin