Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

Musée du Quai Branly, là où dialoguent les cultures

21 avril

Ornement de front masculin

Ornement de front masculin

Description

"Au centre d'une bande de sparterie est fixée une grande valve d'huitre. Sur sa nacre, une plaque d'écaille ajourée et gravée y est attachée. La bande de sparterie, en fibres de coco, porte un dessin de bourrelets sur lesquels on note des côtes au point "à l'endroit". Sa hauteur diminue vers les bouts qui s'achèvent par deux anneaux. Une plaque de nacre, qui en épouse la forme, corne les extrémités de la bande de sparterie. Une mince plaque d'écaille, crénelée sur les bords et dont les ajours dessinent une noix (), est fixée au moyen de fibres sur la nacre. La grande valve d'huitre attachée au centre de la bande de sparterie est presque ronde. La vaste plaque d'écaille qui est fixée dessus est extrêmement mince et de forme ovale, disposée en largeur. Ses bords sont ornés de petits ronds et de fines dentelures réguliéres. La partie centrale est ajourée et dessine six têtes de stylisées. Le sommet de ces têtes touche la bordure et elles sont disposées à égale distance les unes des autres. Les visages stylisés sont gravés d'une manière très semblable : l'arcade sourcillière haute et arquée est figurée par un bourrelet, en dessous de gros yeux ronds dessinés par un cercle en relief. Ce cercle porte latéralement une tige qui se divise en deux pour se terminer par un motif de volutes symétriques à l'endroit de l'oreille. Les yeux sont réunis entre eux par une barre transversale. A la base du nez, les narines, bien étalées, forment un motif en largeur. Trois rainures marquent la bouche. Les parties d'écaille qui relient les têtes au centre sont gravées, on y distingue des lignes en dents de scie, des arcs qui figurent des membres. Du haut de la bordure de la plaque d'écaille partent deux crochets opposés symétriquement. Le centre de cette même plaque est ornée d'un petit ovale de nacre sur lequel est appliquée une mince pellicule d'écaille entourée d'un cercle de petits trous et dentellée. Le est attaché derrière la tête par deux cordelières de tapa fixées aux anneaux de la bande de sparterie.
Etat de la pièce : Le grand disque d'écaille qui orne la valve d'huitre a sa bordure cassée en un endroit et abimée entre les deux crochets. Une des branches centrales qui porte les deux têtes de côté ; a une réparation indigène faite avec 4 liens de fibre (2 ont disparus) de l'autre côté l'écaille se soulève un peu. C'est une bonne pièce, la grande plaque de nacre centrale est très fine et gravée avec beaucoup de régularité. Par contre les petites plaques d'écaille qui recouvrent la nacre placée sur les extrémités de la bande en fibre sont plus épaisses et d'un travail plus grossier

Usage

Ornement fabriqué dans les groupes du sud des îles Marquises.
"Ornement masculin porté par les guerriers et les danseurs. Le dessin reproduit par les ajours de la grande plaque d'écaille se nomme "au tupa", d'un nom du héros anthropophage. Les crochets qui se trouvent au dessus reproduisent les crochets sacrificiels qui servaient à suspendre les victimes.

Région
Océanie > Polynésie > Polynésie française > Marquises (îles)
Matériaux et techniques
nacre, écaille de tortue, fibres de coco, écorce battue
Dimensions d'encombrement
(HxLxPxPoids)
16 x 42 x 4 cm, 238 g
Unité patrimoniale
Océanie
N°inventaire
71.1930.51.21
Donateurs
Don Paul Nordmann

Situer cet objet dans le musée

Parcours thématiques

Féminité, fertilité

Féminité, fertilité

Dans les cultures non occidentales, les effigies féminines incarnent souvent des ancêtres...

Explorer cette collection

Les objets les plus consultés

Voir les objets les plus consultés
  • Objet Masque de façade
  • Objet Panneau sculpté polychrome
  • Objet Statuette féminine
  • Objet Statuette
  • Objet Figurine masculine
  • Objet Statuette magique
  • Objet Epouvantail
  • Objet Masque anthropomorphe
  • Objet Statuette masculine
  • Objet Sculpture anthropomorphe