Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

Musée du Quai Branly, là où dialoguent les cultures

20 avril

Rouleau peint, la fête de Baha

Rouleau peint, la fête de Baha

Description

Rouleau de six feuillets cousus de 21 cm x 30 cm.
Couleurs : ocre, marron, noir, vert pâle.
Longueur : 180 cm ; largeur : 20,5 cm. Tissu-housse: 33 x 28 cm.

Usage

Les rouleaux peints "pat" du Bihar et du Bengale offrent un aspect original et encore vivant de la peinture populaire indienne. Les peintres-conteurs qui les exécutent vont presque quotidiennement dans les villages montrer ces rouleaux. Ils en donnent une "récitation" au fur et à mesure qu'ils dévoilent les scènes en déroulant la peinture.
Les chitrakar ("ceux qui font les images") occupent dans la société hindoue un statut inférieur et vivent presque exclusivement de dons. Aussi la volonté d'amuser et de divertir se mêle-t-elle souvent au souci d'impressionner et même de faire peser des menaces. Une de leurs activités essentielles auprès des Santal (population non hindoue) demeure la parodie de cérémonie funéraire par le truchement d'une image supposée du défunt. Ce qui explique l'origine de leur nom de peintres-magiciens ("jadupatua") et la méfiance tenace des Santal à leur égard.
Les rouleaux exposent des thèmes proprement santal (la création du monde, binti pat), ou hindous ("Kali pat", "Jom pat"). D'autres rouleaux renvoient, suivant la lecture du chitrakar, soit à la mythologie santal, soit à la mythologie hindoue, tels les "Jagannath pat" interprétés comme représentation de la fête santale de Baha ou de la Trinité vishnuïte de Jagannath.
"Les peintures de la fête de Baha s'ouvrent sur les trois figures de Jagannath qui sont identifiées comme trois divinités santales : Jagannath (Krishna) "maître du monde", de couleur noire, son frère Balarama (Balabhadra), blanc, et au milieu leur soeur Shubhadra. En dessous les figures d'un singe et d'un oiseau servent à représenter Hanuman et Garuda, ou l'Harur et le Garur des Santals. Brahma sur l'oie peut être associé à Sengel Bonga... Le déroulement de la fête de Baha est à peu près identique pour tous les rouleaux : tout d'abord le prêtre accompagné des servants qui se rendent jusqu'à l'enclos sacré pour y sacrifier une ou plusieurs volailles. Puis les femmes reçoivent du prêtre un rameau de "sal" ("Shorea robusta")... dansent en ligne au son de deux tambours à deux peaux et d'une timbale... Enfin, pour finir, des hommes font cuire la bière de riz et s'enivrent..."
(D'après : Jean-Baptiste Faivre et Utpal Chakraborty, "Rouleaux peints des chitrakars ou jadupatuas des Santal Parganas, Etat du Bihar (Inde)", "Objets et Mondes",1980, tome 20, fasc. 3, pp 111-122)

Région
Asie > Inde > Bihar (état) > Santal Pargana > Dumka
Dates
20e siècle
Matériaux et techniques
papier, pigments, coton, bois
Dimensions d'encombrement
(HxLxPxPoids)
215 x 20,5 (feuillet) x 35 (bâton) x 2,3 cm, 56 g
Unité patrimoniale
Asie
N°inventaire
71.1981.59.118
Donateurs
Don Jean Baptiste Faivre

Situer cet objet dans le musée

Parcours thématiques

Rites funéraires

Rites funéraires

Les rites funéraires jouent un rôle privilégié, voire primordial dans la relation de l’homme au sacré (...)

Explorer cette collection

Les objets les plus consultés

Voir les objets les plus consultés
  • Objet Masque de façade
  • Objet Panneau sculpté polychrome
  • Objet Statuette féminine
  • Objet Statuette
  • Objet Figurine masculine
  • Objet Statuette magique
  • Objet Epouvantail
  • Objet Masque anthropomorphe
  • Objet Statuette masculine
  • Objet Sculpture anthropomorphe