Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

Musée du Quai Branly, là où dialoguent les cultures

25 avril

Figurine destinée à des représailles morales

Figurine destinée à des représailles morales

Description

Femme. Corps en bois taillé d'une seule pièce, excepté les bras rapportés articulés par un clou. Les mains et les pieds sont peints en rouge (henné) et les cheveux en noir. Sur le corps et surtout sur le visage et le cou sont reproduits les tatouages exécutés au crayon noir (quelques points rouges) ; vêtement et coiffure de cotonnade blanche. hauteur : 28 cm

Usage

"Ces poupées étaient destinées à des représailles morales ; on les utilisait lorsqu'un protecteur trahissait son protégé, lorsqu'une amie trompait son amant ; on les promenait dans les douars et les souks pour fouailler publiquement ceux qui avaient été traîtres à leurs serments, en disant : "Honte à toi, traître !". Il n'était pas rare que le parjure n'accordât réparation pour mettre un terme au scandale"

Région
Afrique > Afrique septentrionale > Maghreb > Maroc > Atlas > Moyen Atlas
Dimensions d'encombrement
(HxLxPxPoids)
28 x 15 x 5 cm, 132 g
Unité patrimoniale
Afrique du Nord et Proche-Orient
N°inventaire
71.1956.96.13
Donateurs
Don Mme Grauss

Situer cet objet dans le musée

Parcours thématiques

Masques

Masques

Le masque cache autant qu’il révèle, « nie autant qu’il affirme » selon la formulation de Claude Lévi-Strauss...

Explorer cette collection

Les objets les plus consultés

Voir les objets les plus consultés
  • Objet Masque de façade
  • Objet Panneau sculpté polychrome
  • Objet Statuette féminine
  • Objet Statuette
  • Objet Figurine masculine
  • Objet Statuette magique
  • Objet Epouvantail
  • Objet Masque anthropomorphe
  • Objet Statuette masculine
  • Objet Sculpture anthropomorphe