Changer de langue :

4 août

les résidences de Photoquai

 

À la fois musée, centre culturel, lieu de recherche et d’enseignement, le musée du quai Branly est né de la volonté politique de mettre à l’honneur les cultures extra-européennes au cœur de Paris. Le musée rassemble une collection de 300 000 objets, une collection d’arts graphiques considérable et une collection photographique de plus de 700 000 pièces.

La politique du musée s’articule à partir d’une proposition dynamique et ouverte : « là où dialoguent les cultures ». Cette idée oriente les actions du musée dans ses différents domaines d’activité : la programmation culturelle, la recherche scientifique, la diffusion et le partage des savoirs et savoir-faire, la coopération internationale ou encore la mise à disposition des collections.

Dans la perspective d’une attention particulière portée à la création contemporaine extra-européenne, notamment dans le domaine de la photographie, le musée du quai Branly a mis en place depuis 2008 un programme d’aide à la création artistique. Le programme des Résidences de Photoquai permet chaque année à un ou plusieurs  photographes, ayant une appartenance culturelle à l’un des quatre continents représentés dans les collections du musée du quai Branly, de développer une œuvre inédite, en cohérence avec leur trajectoire esthétique personnelle.

Les Résidences de Photoquai permettent de soutenir et mettre en valeur une expression artistique peu visible en France en finançant une partie ou la totalité d’un projet de création. Les travaux photographiques produits dans le cadre de ce programme viennent enrichir les collections du musée à l’issue de chaque période de résidence. Ils contribuent ainsi à la constitution de la collection photographique contemporaine du musée.

Les lauréats des Résidences de Photoquai

2015

  • Ishola Akpo (Côte d'Ivoire), Les mariés de notre époque, résidence au Bénin et au Nigéria
  • Guy Tillim (Afrique du Sud), African Cities, résidence au Ghana, Kenya et au Zimbabwe
  • Brook Andrew (Australie), Two worlds : the Photographer and the Sitter, résidences en France et en Australie

2014

  • Hyung-Geun Park (Corée du Sud), The Tumen River Project, résidence en Corée du Sud, Chine et Russie
  • Sameer Tawde (Inde), Miracle Robots, résidence en Inde
  • Mehrdad Naraghi (Iran), Japanese Gardens, résidence au Japon

2013

  • Nyaba Léon Ouedraogo (Burkina Faso), Les dévoreuses d’âmes, résidence au Burkina Faso
  • Pedro David (Brésil), 360 Metros Quadrados, résidence au Brésil
  • Daniela Edburg (Mexique), Wadmal – The sample project Iceland, résidence en Islande

 

Avec le soutien de 

Crédit Agricole : corporate and investment bank

2012

  • Lek Kiatsirikajorn (Thaïlande), Lost in Paradise, résidence en Thaïlande
  • Che Onejoon (Corée du Sud), A Monumental Tour, résidence dans plusieurs pays d'Afrique
  • Hugo Aveta (Argentine), Construire la mémoire, résidence dans plusieurs pays d'Amérique du Sud

 

2011

  • Joao Castilho (Brésil), Vade retro, résidence au Brésil
  • Hak Kim (Cambodge), Someone, résidence à Kep, Cambodge
  • Andrew Esiebo (Nigeria), Pride, résidence en Afrique de l’Ouest

 

2010

  • Cinthya Soto (Costa Rica), Paysage (re)trouvé : à la recherche du paradis perdu, résidence en Amérique du Sud
  • Fiona Pardington (Nouvelle Zélande), Whakaahua : The pressure of Sunlight falling, résidence à Paris
  • Roberto Caceres (Pérou), Chifa, la culture chinoise au Pérou, résidence au Pérou

 

2009

  • Pablo Bartholomew (Inde), Les Indiens de France, résidence en France
  • Wayne Liu (Taiwan), This is Belgrade, résidence en Serbie

 

2008

  • Sammy Baloji (République démocratique du Congo), Allers et retours, résidence en France
  • Lourdes Grobet (Mexique), Equilibre et Résistance, résidence en Alaska
  • Wu QI (Chine), La Chine Catholique rurale, résidence en Chine

avec le soutien de :

fondation Total