Changer de langue :

24 abril

Zoom Afrique lusophone

Une nouvelle géographie des échanges

Affichette zoom Afrique Lusophone - Click para ampliar, abre en ventana nueva
Affichette avec photo "Batman" de Mauro Pinto (2008)

Du 1er janvier au 30 avril 2014

Le zoom de ce quadrimestre au salon de lecture porte sur l’actualité géopolitique des pays africains lusophones, marquée par des transformations récentes, leur ouverture sur le monde, le passage à l’économie de marché mondialisée et par une nouvelle géographie des échanges avec l’Europe. 

Au programme

Des conférences, des rencontres, des lectures ou des tables-rondes... Mais aussi de nombreux ouvrages et documents audio-visuels issus des collections de la médiathèque à consulter sur place...

à propos

Historiquement, 2014 est l’anniversaire de la Révolution des Œillets qui enclencha la fin de l’empire colonial portugais. Cette année voit également le 350e anniversaire de la reine Njinga, une figure majeure de l’histoire de l’Angola.

C’est l’occasion de découvrir différents aspects de la culture de ces pays qui, s’ils ont une langue et une histoire partiellement communes, présentent des caractéristiques culturelles très variées. 

De la morna du Cap Vert au marrabenta du Mozambique

Affichette du rendez-vous - Click para ampliar, abre en ventana nueva

Samedi 29 mars à 17h

Table ronde et séance d’écoute avec différents spécialistes pour découvrir ou mieux connaître la richesse et la diversité des musiques d’Afrique lusophone, leur origine et les circulations d’un continent à l’autre.

On écoutera les nombreux rythmes du Cap Vert sauvegardés par des enregistrements anciens, les jeunes musiciens urbains de Maputo et de Luanda au Mozambique, la voix d’un grand interprète et compositeur, Teofilo Chantre. 

Jean-Yves Loude, écrivain et ethnologue, a effectué la collecte des musiques traditionnelles acoustiques du Cap Vert et de São Tomé-et-Principe.

Teofilo Chantre, musicien capverdien. 

Antonio Polo est ethnomusicologue.

Ariel de Bigault, auteur et réalisatrice, sur les musiques urbaines d'Angola, le semba, la rebita… La nouvelle génération des chanteurs-compositeurs, comme Paulo Flores, revisite ce patrimoine et recrée ces styles. 

La jeunesse angolaise redécouvre son histoire et ses racines tout en inventant d'autres formes d'expression – hip-hop, électro et surtout le kuduro par HikoreJess et Crabb

L’écoute sensible dans la poésie mozambicaine contemporaine

Samedi 5 avril à 17h

A partir de quelques exemples (tels ceux de Mia Couto, Eduardo White ou Luis Carlos Patraquim), on abordera le rôle joué par les poètes mozambicains dans la constitution de l’âme nationale.

Par Patrick Quillier, poète et essayiste français, professeur de littérature comparée à l’université de Nice.

 

L’aventure d’une œuvre

Masque anthropomorphe tshokwe © musée du quai Branly
Masque anthropomorphe tshokwe © musée du quai Branly

Dimanche 6 avril à 16h

Découverte d’une œuvre des collections sortie des réserves, de sa collecte à son exposition.

Personne ne sait ce qu’est un masque. Mais il est possible de savoir de quoi il est fait et ce qu’il fait.

Par Aurélien Gaborit, responsable de collections Afrique.

 

 

D’un empire colonial à une lusophonie post-coloniale ?

affichette "D'un empire colonial..." - Click para ampliar, abre en ventana nueva

Jeudi 10 avril à 18h30

Presque 40 ans après la Révolution des Œillets au Portugal (25 avril 1974) qui abattit la dictature en place depuis 1926 et enclencha la décolonisation permettant de mettre fin aux guerres de libération commencées en 1961, comment ont évolué les échanges économiques, sociaux, culturels et politiques entre le Portugal et les cinq PALOP (pays africains de langue officielle portugaise) ? Comment ces cinq pays ont-ils vécu la transition vers l’indépendance et comment ont-ils évolué ultérieurement ? Quelles sont leurs relations avec les pays africains non lusophones dans leurs environnements géopolitiques respectifs, et avec le Brésil ? Quelle est la réalité de la lusophonie ?

Michel Cahen, directeur de recherche du CNRS au centre «Les Afriques dans le monde» de Sciences Po Bordeaux, est historien de la colonisation portugaise contemporaine en Afrique et des relations luso-afro-brésiliennes.

Yves Léonard, historien, chercheur associé à Sciences Po (Paris) est spécialiste de l’histoire contemporaine du Portugal et de la lusophonie.

Maria-Benedita Basto, maître de conférences en études lusophones spécialiste de la colonisation portugaise  et de l’histoire et cultures de l’Afrique lusophone.

 

Bibliographie

  • Michel Cahen, Pays lusophones d’Afrique. Sources d’information pour le développement. Angola, Cap-Vert, Guinée-Bissau, Mozambique, São Tomé e Príncipe, Paris, Ibiscus, 2001.
  • Yves Léonard, Le Portugal au XXe siècle (M. Chandeigne, 2014) ; Salazarisme et fascisme, Paris, M. Chandeigne, 1996 ; La lusophonie dans le monde, Paris, La Documentation Française, 1998.

les éditions Chandeigne

© éditions Chandeigne
© éditions Chandeigne

Les éditions Chandeigne, créées en 1992 par Anne Lima et Michel Chandeigne, ont pour ambition de faire connaître dans les pays francophones les cultures des pays de langue portugaise (Portugal, Brésil, Afrique lusophone, Timor, etc.) ainsi que l’histoire de l’expansion européenne par les voyages et, dans son sillage, celle des confrontations de civilisations.

Cette curiosité se décline en différentes collections : 

  • La Magellane rassemble les récits de grands voyageurs du XIVe au XVIIIe siècle ; 
  • La Bibliothèque Lusitane propose des ouvrages de synthèse historique et des œuvres littéraires ; 
  • La Péninsule est consacrée aux confrontations de civilisations ; 
  • La Série Illustrée et Le Tamanoir offrent pour les jeunes et moins jeunes des albums et autres textes illustrés ; 
  • Enfin, la collection Grands Formats rassemble de beaux livres consacrés aux thèmes du voyage et au monde lusophone.