Changer de langue :

21 octubre

Exposition "Image'N Magie"

Les arts premiers dialoguent avec la Grotte Chauvet

Du 17 juin au 6 octobre 2014

  •  Exposition présentée au château-musée de Tournon

Commissariat

  • Yves Le Fur, Directeur du département du patrimoine et des collections du musée du quai Branly

Conseiller scientifique

  • Jean-Michel Geneste, Conservateur général du Patrimoine, responsable du Centre national de Préhistoire. Directeur de l’équipe scientifique de La Grotte Chauvet

A propos de l’exposition

En préfiguration de l’ouverture de l’espace de restitution de La Grotte Chauvet prévue fin 2014, le Grand Projet La Grotte ornée du Pont-d'Arc dite Grotte Chauvet et le musée du quai Branly ont noué un partenariat scientifique pour proposer au grand public des expositions inédites. 

Ces expositions se composent d’œuvres appartenant au musée du quai Branly et offrent des clés de lecture, échos et résonnances avec les œuvres paléolithiques. La première, intitulée Chasses Magiques, a été présentée au Château de Vogüé durant l’été 2013. La seconde, intitulée Image n’Magie sera présentée au château-musée de Tournon.

Dès le début de l’art, à la Préhistoire, les artistes ont su créer et maîtriser le pouvoir des images. Les parois peintes montrent qu’ils ont utilisé toutes les ressources des lignes, des surfaces, des couleurs, des matières et des volumes pour inventer des imageries complexes, animées. Le regard est invité à explorer des images dans l’image où les multiplications, les superpositions, les retournements ne cessent de créer non des illusions mais des magies.

Les images de la grotte Chauvet-Pont-d‘Arc montrent, dans un sublime foisonnement, la synthèse de l’imitation du réel et de l’abstraction. Elles semblent toujours créées par rapport à des spectateurs dont la vision se déplacerait.

L’exposition montre que de nombreuses cultures en Océanie, en Afrique ou en Amérique ont aussi utilisé ces moyens avec virtuosité. Images à double sens, figures à retournements, images contenues dans d’autres images, mettent en scène des apparitions magiques ou merveilleuses destinées à captiver, capturer, le regard.

Bouclier, inv 72.1966.2.6 © musée du quai Branly, photo Claude Germain

Océanie

Les arts du Golfe de Papouasie furent les plus prolixes en images à combinaisons. Les exemples montrés dans l’exposition sont des supports d’initiation, des rhombes, des instruments de musique, des planches claniques. 

Les figures d’esprits peintes sur les boucliers protégeaient le guerrier qui les animait par des rotations pour affronter l’ennemi. Certains objets ornaient les plafonds : leurs motifs inversés et symétriques s’animaient selon la position du regardeur.

Dans cette section sont aussi présentées quelques peintures aborigènes.

Masque facial zoomorphe, inv 73.1996.1.56 © musée du quai Branly, photo Claude Germain

Afrique

En Afrique, les masques étaient des entités à la fois politiques et religieuses. Ils pouvaient divertir mais aussi initier, arbitrer, dire la justice ou punir. Réceptacles des esprits, ils servaient d’intermédiaires entre les forces surnaturelles de la brousse et de la forêt, et les humains. Les masques africains sont donc très souvent des compositions combinant des formes animales et humaines. Ces assemblages contenaient des messages symboliques selon les qualités ou défauts associés à ces animaux. La répétition des visages marque le pouvoir « omnivoyant » du masque qui contrôle les différentes directions et voit tout.

Amérique

Les motifs présentés dans cette section sont traités selon le principe de la double représentation, omniprésent dans l’aire de la côte nord-ouest de l’Amérique du Nord. Un visage de face est rendu par deux profils symétriques. La double représentation se combine avec le principe d’un traitement cellulaire et saturé : chaque composante, du visage ou du corps, est isolée, devenant une unité juxtaposée aux autres en laissant le moins d’espace vacant possible entre elles.

Programme audiovisuel

Ce film esquisse  l’évolution de la représentation féminine au cours des temps paléolithiques de la préhistoire européenne entre 36 000 et 17 000 ans.

A côté des plus anciennes œuvres rupestres on y voit  certaines des plus exceptionnelles sculptures qui jalonnent l’invention de ces premières images.

Les statuettes présentées  sont  des répliques réalisées  conformément aux connaissances archéologiques contemporaines.

Institutions partenaires

LA GROTTE ORNEE DU PONT-D'ARC DITE GROTTE CHAUVET

Découverte le 18 décembre 1994 à Vallon-Pont-d’Arc par trois spéléologues amateurs : Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire, La Grotte ornée du Pont-d’Arc constitue, avec des peintures anciennes de 36 000 ans, l’un des plus anciens joyaux paléolithiques de l’art pariétal connu à ce jour dans le monde.

Le bestiaire de la grotte ardéchoise est également le plus important de toutes les grottes ornées du monde avec 425 représentations animales (14 espèces représentées). Enfin, les peintres aurignaciens de La Grotte Chauvet Pont-d’Arc ont été les premiers à utiliser les techniques de l’estompe et de la perspective.

La réalisation d’un espace de restitution, où seront fidèlement reproduites les principales peintures et œuvres des artistes de La Grotte ornée du Pont-d’Arc, permettra au plus grand nombre de s’approprier ce trésor de l’humanité. Porté par la Région Rhône-Alpes et le Conseil général de l’Ardèche avec l’appui de l’État et de l’Europe, ce site culturel ouvrira en2015 à Vallon-Pont-d’Arc.

LE CHATEAU-MUSEE DE TOURNON SUR RHONE

Situé sur les bords du Rhône, en plein cœur de ville, le château de Tournon, monument historique classé, date essentiellement des 15e et 16e siècles. 

Les collections du château-musée s'étendent de la Renaissance à nos jours. Elles comprennent des objets liés à la navigation fluviale, à l'histoire des ponts de Marc Seguin, l'histoire du château et de la Ville, en passant par les beaux-arts : sculptures, peintures, dessins et gravures...

Avec le soutien de 

  • Région Rhône-Alpes 
  • Département de l’Ardèche
  • Conseil scientifique du Grand projet « La Caverne du Pont d’Arc »
  • La ville de Tournon
  • La communauté de communes Hermitage-Tournonais