Changer de langue :

23 noviembre

Njoto Hélène (2009-2010)

Identité

Nom: Njoto

Prénom: Hélène

Statut: Doctorante (EHESS /CASE), Boursière du Musée du Quai Branly (2009-2010)

Doctorante associée au CASE (Centre Asie du Sud-Est, UMR 8170), CNRS-EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales), sous la direction de Claude Guillot.

Adresse courriel: helene.njoto(at)quaibranly.fr ou hfeillard(at)yahoo.fr

 

Domaines de recherche

Histoire de l’art, histoire de l’urbanisme, histoire de l’architecture, histoire des jardins. Patrimoine matériel, collections muséales (mobilier). Iconographie et illustrations de voyages. Insulinde, Indonésie, Java. Du XVIIe siècle au XIXe siècle.

Histoire de la peinture moderne et contemporaine. Géographie du marché de l’art, histoire des collections et des collectionneurs des Beaux-Arts. Asie du Sud-Est, Indonésie, Singapour.

Projet de recherche

La thèse d’Hélène Njoto porte sur l’art urbain à Java, en Indonésie, et en particulier sur l’hybridation des modèles architecturaux et décoratifs, du début du XVIIe s. au milieu du XIXe s. Ce moment précolonial de la présence néerlandaise et des premières décennies suivant l’établissement de la colonie des Indes Néerlandaises correspond aux derniers siècles pendant lesquels les maîtres d’œuvre javanais élaborèrent par eux-mêmes un art urbain original.

Dans cette thèse, le processus de création artistique est observé sur le temps long à travers les transferts des techniques et des modèles stylistiques entre les trois communautés présentes alors dans l’île, les Javanais, les Chinois et les Néerlandais. Au-delà du simple constat de l’hybridation de la culture matérielle, cette étude pose la question des circonstances qui induisent la créativité artistique des Javanais, l’invention de nouvelles techniques, mais aussi la capacité d’absorption de la nouveauté.

Le corpus de cette thèse se compose de photographies prises au cours de deux terrains à Java et Madura (deux années en 2003-2005 et un mois en juin 2009) ainsi que d’une collecte systématique de l’iconographie de l’art urbain de Java conservée dans les musées et les bibliothèques européennes et indonésiennes (peintures, gravures, dessins, photographies et enluminures). Cette documentation constitue le premier volet d’un projet d’inventaire du patrimoine architectural de Java du XVIIe s. à la première moitié du XIXe s.

Communications, colloques

* Paris, 7 juin 2009, conférence au Musée du Quai Branly : « Le marché de l’art indonésien : entre passions et spéculations », cycle de conférences Situation de l’art contemporain dans le monde dans le Salon Jacques Kerchache.

* Ithaca, New York, 21 février 2009, conférence à l’université de Cornell: “The Reemergence of an Indonesian Art Market : The Impact of the « Chinese Boom »” in Imag(in)ing Asia and the Pacific, Emerging Visualities and Art Perspectives, Annual Graduate Symposium, Department of the History of Art, 2009.

* Londres, 10 mai 2007. Conférence pour les membres de l’Asia House à Londres, résidence de L’ambassadeur d’Indonésie en Grande-Bretagne : « Indonesian Modern Painting History and its place in the emergence of a Southeast Asian painting market ».

* Londres, organisation de l’exposition de la collection des peintures de l’ambassade d’Indonésie sur le mouvement cubiste indonésien (mai 2007). Présentation de la collection à l’inauguration de l’exposition.

* Singapour, 16 août 2005, communication dans le cadre du « Architectural Research Think Tank (Center for Advanced Studies in Architecture) » de l’Université Nationale de Singapour: “The Taman Sari case: an example to illustrate early loans of Dutch and Chinese features in a new Javanese imperial context”.

* Paris, 25 décembre 2003, communication pour le 1er congrès du Réseau Asie (CNRS-MSH) : « Notes sur l’identité des modèles architecturaux du Taman Sari de Yogyakarta (1758-1765) », atelier 44 « L’architecture de la ville en Asie ».

Publications

* À paraître: « Berdirinya Balai lelang : masalah kurasi dan reputasi seniman » [L’émergence des maisons de ventes aux enchères: la fabrique de réputations d’artistes], traduit de l’indonésien et mise à jour de l’article d’Archipel 71.

* « L’institution des ventes publiques : les maîtres marchands de la peinture indonésienne », Archipel 71 (2006), vol. II, revue publiée avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique et de l'Institut des Langues et Civilisations Orientales, Paris, pp. 177-210.

* « Notes sur l’identité des modèles architecturaux du Taman Sari de Yogyakarta (1758-1765) », actes du 1er Congrès du Réseau Asie, atelier 44 « L’architecture de la ville en Asie », 25 décembre 2003, publication des actes sur Cd-rom.

* « Les illustrations à figure de l’Insulinde dans l’Histoire générale des voyages de l’abbé Prévost (1746-1759) : vérité et ressemblance », Histoire de l’Art n°51, novembre 2002, ouvrage édité avec le concours du Centre National du Livre et du Centre National de la Recherche Scientifique, pp. 73-86.