Changer de langue :

24 noviembre

Lauréats des bourses d'étude 2014-2015

Procès-verbal du Comité d'évaluation scientifique du 27 juin 2014

Le Comité d’évaluation scientifique s’est réuni sous la présidence de M. Stéphane Martin et en présence de Frédéric Keck, Anne-Christine Taylor, Michael Houseman, Denis Vidal, Benoît de l’Estoile, Michèle Therrien, Julien Clément, Giovanni Carreri, Yazid Ben Hounet, Michèle Cros, Sophie Houdart, Nathan Schlanger, Jean Trinquier et Jessica De Largy Healy.

Dominique Poulot, Jean-Paul Demoule, Pierre Lemonnier, Madeleine Leclair, Thierry Dufrêne et Romain Bertrand étaient excusés.

Ordre du jour : attribution des bourses doctorales et postdoctorales du musée du quai Branly pour l’année 2014-2015.

À l’issue des délibérations du Comité d’évaluation scientifique, ont été déclarés lauréats pour l’année 2014-2015 :

Bourses doctorales

  • Francesca Mezzenzana (anthropologie, London School of Economics, Royaume-Uni), « Living through forms: similarity, knowledge and object-making among the Pastaza Runa, Ecuador».
  • Alexandra Biar (archéologie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France), « Navigation et aménagements lacustres dans le Haut Plateau Central mexicain».
  • Marion Slitine (anthropologie, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France), « Les mondes de l'art visuel palestinien à l'heure de la globalisation (1993-2013) ».

Liste complémentaire (en cas de désistement)

  • Isabelle Mayaud (histoire, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France), « Circonscrire la "musique primitive": la construction sociale des frontières de la musique en France de 1852 à 1900 ».
  • Giulia Paoletti (histoire de l’art, Columbia University, Etats-Unis), « La connaissance du réel: fifty years of photography in Senegal (1910-60) ».
  • Chloé Capel (archéologie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France), «Sijilmassa et le Tafilalt (VIIIe – XVe siècles) : éclairages sur l’histoire environnementale, urbaine et économique d’une ville des marges sahariennes ».

Bourses post-doctorales

  • Nicolas Élias (anthropologie, Université Paris-Ouest Nanterre la Défense, France ; Centre Marc Bloch, Allemagne), « Le cem et le dem. L’alcool comme procès de l’âme chez les alévis de Turquie ».
  • Marie-Amélie Salabelle (anthropologie, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France), « Saints orthodoxes alaskiens : images sacrées et identité chez les Aléoutes ».
  • Stéphanie Leclerc-Caffarel (histoire de l’art, University of East Anglia, Royaume-Uni), « Iyau vakaviti, iyau vakavalagi : matériaux précieux et objets de valeur à Fidji (1774-1854) ».
  • Joffrey Becker (anthropologie, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France), « En présence des robots : Création et esthétique des relations humains-machines »
  • Guillaume Blanc (histoire, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines), « Et l’UNESCO arriva… Du mythe de la forêt perdue à l’éco-racisme : la triste invention de la nature éthiopienne ».

Liste complémentaire (en cas de désistement)

  • Ksenia Pimenova (anthropologie, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France),  « Les rites privés dans la pratique des spécialistes rituels sud-sibériens. Stratégies de communication, logiques d'invention rituelle et normativité institutionnelle à l’époque postsoviétique».
  • Arnaud Morvan (anthropologie, Laboratoire International Associé TransOceanik France, Australie), « L’objet ethnographique dans le paradigme de l’art contemporain : cartographie des assemblages transculturels ».
  • Amélie Chekroun (histoire, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France), « Les recherches du Père Azaïs dans le Sud éthiopien (1922-1936) : Histoire de l’archéologie éthiopienne et construction d’un patrimoine éthiopien ».
  • Bruno D'Andrea (archéologie, Université de Rome Sapienza, Italie), « De Baal Hammon à Saturne, continuité et transformation des lieux et des cultes (IIIe siècle avant J-C -IIIe siècle après J-C). Etudes archéologiques et cultuelles ».