Changer de langue :

15 septiembre

Sculpture des îles Hawaii

  • Sculpture Kanak
  • Sculpture Kanak (2)
  • Sculpture Kanak (3)
  • Sculpture de l'est de l'île de Gaua
  • Sculpture du sud-est de l'île de Vanua Lava
  • Sculpture de l'ouest de l'île de Gaua
  • Sculpture du nord de l'île d'Ambrym
  • Sculpture de l'île de Malo
  • Sculpture de l'île de Nendö
  • Sculpture des Iles Salomon
  • Sculpture de l'île de Makira (San Cristóbal)
  • Sculpture de Nouvelle-Irlande
  • Sculpture de Nouvelle-Irlande (2)
  • Sculpture de la région centrale du fleuve Sepik
  • Sculpture korwar
  • Sculpture de l'île de Nukuoro
  • Sculpture de l'île de Mangareva
  • Sculpture des îles Marquises
  • Sculpture des îles Marquises (2)
  • Sculpture de l'île de Tahiti (?)
  • Sculpture des îles Hawaii
  • Sculpture des îles Hawaii (2)
  • Sculpture de l'île de Pâques
  • Sculpture de l'île de Pâques (1)
  • Sculpture de l'île de Pâques (2)
  • Sculpture de l'île de Pâques (3)
  • Sculpture de l'île de Pâques (4)

Sculpture des îles Hawaii

Figure du dieu Lono fin du XVIIIe siècle Hawaii Bois sculpté H. 89 cm Don Théo Ballieu, 1879 Ancienne collection du musée d'Ethnographie du Trocadéro Musée du quai Branly Inv. 71.1879.10.11

Cette sculpture appartenait probablement à un temple dédié à Lono, dieu de la fertilité, de l'agriculture et de la paix. Lono exprime métaphoriquement l'importance de la généalogie et de la famille qui participent entre autres à la paix. En hawaiien, la colonne vertébrale signifie également la famille. Sur cette sculpture le cimier en arc, qui prolonge abstraitement l'épine dorsale pour venir protéger la tête, symbolise l'idée de généalogie et l'essence de Lono. Cette sculpture provient sans doute d'un temple à ciel ouvert. C'est en tout cas ce que suggère ses genoux fléchis et son dos droit qui rappellent les mouvements des prêtres.