Changer de langue :

31 agosto

Sculpture sapi

  • Sculpture bidjogo
  • Sculpture nalu
  • Sculpture sapi
  • Sculpture dogon
  • Sculpture tellem
  • Sculpture tellem ou dogon
  • Sculpture soninké
  • Sculpture dogon (2)
  • Sculpture dogon (3)
  • Sculpture nuna
  • Sculpture baoulé
  • Sculpture baoulé (2)
  • Sculpture dédiée à Gou, divinité du fer et de la guerre
  • Sculpture de la culture Nok
  • Sculpture de la culture Nok (2)
  • Sculpture Sokoto
  • Sculpture du royaume d'Ifè
  • Sculpture du royaume de Bénin
  • Sculpture du royaume de Bénin (2)
  • Sculpture mbembé
  • Sculpture ejagham
  • Sculpture bangwa
  • Sculpture Bamendou
  • Sculpture fang
  • Sculpture fang (1)
  • Sculpture fang (2)
  • Sculpture fang (3)
  • Sculpture fang (4)
  • Sculpture kota
  • Sculpture sanaga
  • Sculpture m'bété
  • Sculpture téké
  • Sculpture yangéré
  • Sculpture luba
  • Sculpture songyé
  • Sculpture hungana
  • Sculpture yombé
  • Sculpture vili
  • Sculpture zoulou
  • Sculpture sakalava
  • Sculpture Urhobo

Sculpture sapi

Sculpture sapi Trompe traversière XVe-XVIe siècle Sierra Leone Ivoire L. 79 cm Musée du quai Branly Inv. 71.1993.6.4 D

Cette trompe traversière a probablement fait partie de la collection de la Couronne, peut-être même de celle de Louis XIV ou du Dauphin. Le cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale, institué en 1741, accueillait les collections royales de médailles, d'objets d'art et de curiosités exotiques.
Ces statuettes auraient été sculptées avant l'arrivée des Portugais sur la côte, en 1460 et au cours du siècle suivant, par des artistes de la population sapi qui occupait alors la région. Il existe de fortes analogies entre les motifs sculptés sur l'instrument et ceux de pièces destinées à l'exportation, qualifiées d'ivoires sapi-portugais (salières, cuillers, olifants), créées entre la fin du XVe siècle et la première moitié du XVIe siècle, en Sierra Leone, à la commande des visiteurs portugais.
Sur la trompe, le jeu subtil des partitions longitudinales et transversales en rangées de granules et de reliefs torsadés, est caractéristique de la décoration "manueline" (empruntant son nom au roi Manuel Ier - 1495-1521), style architectural florissant au Portugal à la fin du XVe siècle et dans la première moitié du XVIe siècle.
Ainsi, cette trompe, qui appartenait vraisemblablement à un souverain africain, peut être datée.