Changer de langue :

31 octubre

Sculpture nalu

  • Sculpture bidjogo
  • Sculpture nalu
  • Sculpture sapi
  • Sculpture dogon
  • Sculpture tellem
  • Sculpture tellem ou dogon
  • Sculpture soninké
  • Sculpture dogon (2)
  • Sculpture dogon (3)
  • Sculpture nuna
  • Sculpture baoulé
  • Sculpture baoulé (2)
  • Sculpture dédiée à Gou, divinité du fer et de la guerre
  • Sculpture de la culture Nok
  • Sculpture de la culture Nok (2)
  • Sculpture Sokoto
  • Sculpture du royaume d'Ifè
  • Sculpture du royaume de Bénin
  • Sculpture du royaume de Bénin (2)
  • Sculpture mbembé
  • Sculpture ejagham
  • Sculpture bangwa
  • Sculpture Bamendou
  • Sculpture fang
  • Sculpture fang (1)
  • Sculpture fang (2)
  • Sculpture fang (3)
  • Sculpture fang (4)
  • Sculpture kota
  • Sculpture sanaga
  • Sculpture m'bété
  • Sculpture téké
  • Sculpture yangéré
  • Sculpture luba
  • Sculpture songyé
  • Sculpture hungana
  • Sculpture yombé
  • Sculpture vili
  • Sculpture zoulou
  • Sculpture sakalava
  • Sculpture Urhobo

Sculpture nalu

Sculpture nalu masque-cimier mbanchong XIXe - début du XXe siècle Guinée Bois, pigments H. 240 cm Ancienne collection Jacques Lazard Acquis par dation, 1989 Musée du quai Branly Inv. 71.1989.49.1

Comme les Baga, les Nalu vivent à l'extrême nord-ouest de la côte de Guinée, où ils ont été signalés dès le XVe siècle par les navigateurs portugais. Le mbanchong représente le génie du serpent python. Dans le panthéon, il se situe après la divinité supérieure et intervient comme génie des forces du ciel, de la terre et de l'eau. Il apporte prospérité, fidélité, richesse, lutte contre les maléfices. Le mbanchong veillait sur tout le village, particulièrement sur les jeunes garçons durant la circoncision et l'initiation. La sculpture était portée grâce à un support en raphia conique posé sur la tête d'un homme recouvert de tissu et de paille. Cette œuvre longiligne et sinueuse évoque l'ondulation du serpent. Ployée à l'arrière, la tête a une forme triangulaire. Convexe, le corps se caractérise par un renflement de l'axe central.
Partie rétrécie et concave, le cou met en valeur l'aspect évasé et protubérant de la tête et du corps et se fait l'écho de la base cylindrique de la sculpture autour de laquelle s'enroule la queue du serpent. Les variations de proportion dans les motifs, l'alternance des couleurs lui donnent son rythme ondulatoire. Les couleurs ont une valeur symbolique : le noir renvoie aux choses malignes, le rouge à la puissance, le blanc à la paix.