Changer de langue :

23 agosto

Sculpture hungana

  • Sculpture bidjogo
  • Sculpture nalu
  • Sculpture sapi
  • Sculpture dogon
  • Sculpture tellem
  • Sculpture tellem ou dogon
  • Sculpture soninké
  • Sculpture dogon (2)
  • Sculpture dogon (3)
  • Sculpture nuna
  • Sculpture baoulé
  • Sculpture baoulé (2)
  • Sculpture dédiée à Gou, divinité du fer et de la guerre
  • Sculpture de la culture Nok
  • Sculpture de la culture Nok (2)
  • Sculpture Sokoto
  • Sculpture du royaume d'Ifè
  • Sculpture du royaume de Bénin
  • Sculpture du royaume de Bénin (2)
  • Sculpture mbembé
  • Sculpture ejagham
  • Sculpture bangwa
  • Sculpture Bamendou
  • Sculpture fang
  • Sculpture fang (1)
  • Sculpture fang (2)
  • Sculpture fang (3)
  • Sculpture fang (4)
  • Sculpture kota
  • Sculpture sanaga
  • Sculpture m'bété
  • Sculpture téké
  • Sculpture yangéré
  • Sculpture luba
  • Sculpture songyé
  • Sculpture hungana
  • Sculpture yombé
  • Sculpture vili
  • Sculpture zoulou
  • Sculpture sakalava
  • Sculpture Urhobo

Sculpture hungana

Pendentif XIXe siècle République démocratique du Congo Ivoire H. 7,7 cm Ancienne collection Charles Ratton Don Guy Ladrière, 1997 Musée du quai Branly Inv. 73.1997.20.1

Les Waan ont créé de remarquables miniatures sculptées en ivoire dont beaucoup comportent des orifices indiquant qu'elles étaient suspendues. On peut distinguer deux catégories d'ivoires. Les uns montrent une figure humaine complète agenouillée, avec une tête importante, un ventre développé. Les autres, réalisés dans des pièces plus plates, révèlent des personnages complets vus de face ou deux têtes disposées symétriquement l'une au-dessus de l'autre.
Appartenant au premier ensemble, cet ivoire semble offrir l'image d'un foetus, en position agenouillée, portant ses mains à sa bouche. La saillie ombilicale importante, évoquant aussi le ventre d'une femme enceinte, est également celle d'un foetus ou d'un petit enfant. Lié à la fertilité, cet ivoire était doté de pouvoirs protecteurs, favorisant l'enfantement.
Compte tenu de l'extrême attention avec laquelle il fut réalisé, on peut supposer qu'il appartenait à une femme de haut rang, qui le portait en pendentif sur la région pubienne.