Changer de langue :

22 August

Lauréats des prix de thèse depuis 2007

Lauréats 2013

À l’issue des délibérations du Comité d’évaluation scientifique, ont été déclarés lauréats pour l’année 2013 :

  • Katell Morand (Thèse d’ethnomusicologie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, sous la direction de Bertrand Lortat-Jacob ; post-doctorante de la Fondation Fyssen, Laboratory for Music Cognition, Culture and Learning, University of Washington) : « Solitudes habituées. Le chant, le souvenir et le conflit chez les Amhara du Goğğam (Ethiopie) ».
  • Cédric Yvinec, (Thèse d’anthropologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, sous la direction de Philippe Descola ; post-doctorant de la Fondation Fyssen, Max Planck Institute for Psycholinguistics, Nimègue) : « Les monuments lyriques des Surui du Rondônia (Amazonie méridionale) : chants, événements, savoirs ».

Lauréats 2011

Le 27 septembre 2011, le Comité d’évaluation scientifique a déclaré lauréats du prix de thèse du musée du quai Branly pour l’année 2011 :

  • Filippo Bonini Baraldi, pour sa thèse en Ethnomusicologie, intitulée « L’émotion en partage. Approche anthropologique d’une musique tsigane de Roumanie », soutenue à l’Université Paris-X Nanterre sous la direction de Bernard Lortat-Jacob.
  • Yaëlle Biro, pour sa thèse en Histoire de l’art intitulée, « Transformation de l’objet ethnographique africain en objet d’art. Circulation, commerce et diffusion des œuvres africaines en Europe occidentale et aux Etats-Unis des années 1900 aux années 1920 », soutenue à l’Université Paris-1 sous la direction de Philippe Dagen.

Lauréats 2010

  • Nichole Bridges, « Contact, Commentary, and Kongo Memory : Souvenir Ivories from Africa’s Loango Coast, ca. 1840-1910 ». Thèse en histoire soutenue à l’Université de Madison-Wisconsin (États-Unis) sous la direction de Henry John Drewal.
  • Anne Casile, « Temples et expansion d'un centre religieux en Inde centrale. Lectures du paysage archéologique de Badoh-Pathari du Ve au Xe siècle de notre ère ». Thèse en archéologie soutenue à l’Université Paris-3 sous la direction de Claudine Bautze-Picron.

Lauréat 2009

  • Sophie Jacotot, « Entre deux guerres, entre deux rives, entre deux corps. Imaginaires et appropriations des danses de société des Amériques à Paris dans l'entre deux guerres », thèse d’histoire à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne sous la direction de Pascal Ory.

Sont également classés en liste complémentaire :

  • Serge Reubi, « Gentlemen, prolétaires et primitifs. Institutionnalisation, pratiques de collections et choix muséographiques dans l'ethnographie suisse (1880-1950) », thèse d’histoire des sciences en cotutelle avec l’EHESS et l’Université de Neuchâtel, sous la direction de Claude Blanckaert et Laurent Tissot.
  • Olivia Kindl, « Le nierika des Huichol : un art de voir », thèse d’anthropologie de l’Université de Paris X Nanterre, sous la direction de Jacques Galinier.

Lauréat 2008

  • Grégory Delaplace, « L’invention des morts en Mongolie contemporaine. Sépultures, fantômes, photographie ». Thèse en Anthropologie soutenue en 2007 à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (section sciences religieuses), sous la direction de Roberte Hamayon.

Lauréats 2007

  • Aurélie Helmlinger, « Mémoire et jeu d'ensemble, La mémorisation du répertoire musical dans les steelbands de Trinidad et Tobago ». Cette thèse, soutenue le 14 décembre 2005 à l’université Paris 10 Nanterre, a été retenue à l’issue des délibérations du Comité d’évaluation scientifique.

Classés seconds ex æquo :

  • Carole Ferret, « Techniques iakoutes aux confins de la civilisation altaïque du cheval, Contribution à une anthropologie de l'action » - soutenue le 8 juin 2006 à l’EHESS.
  • Grégoire Holz, « Pierre Bergeron et l'écriture du voyage à la fin de la Renaissance : les récits de Jean Mocquet, François Pyrard de Laval et Vincent Leblanc » - soutenue le 29 mai 2006 à l’université Paris 4.

Classée quatrième

  • Maylis Dupont, « Penser la valeur d'une œuvre, Proposition pour une sociologie de la musique responsable » - soutenue le 12 décembre 2005 à l’université de Lille 3.