Changer de langue :

26 November

La vitrine du salon de lecture

Poésie et musique créoles

Salon de lecture Jacques Kerchache, 2014 © musée du quai Branly, photo Julien Brachhammer
Salon de lecture Jacques Kerchache, 2014 © musée du quai Branly, photo Julien Brachhammer

jusqu'au 1er décembre 2014

Dans son Voyage autour du monde… années 1817-1820, Louis-Claude Freycinet évoque la langue créole : « Indépendamment du français, qui forme la base du langage à l’Ile-de-France, une sorte de patois a été inventé par les noirs, qui, ne pouvant se plier à notre syntaxe, prononcer nos mots difficiles, et saisir la valeur propre de quelques-unes de nos expressions, les ont travesties à leur manière. Peu à peu l’usage a fait loi ; et peut-être ne serait-il pas sans intérêt aujourd’hui d’examiner les règles de cette langue créole ; qui n’est pas dénuée de charmes ». Freycinet sera à l'origine du premier recueil de fables en créole. Il adaptera également en créole des contes et des fables de la littérature classique française.
A sa suite, François-Achille Marbot (1817-1866) publiera à Fort-de-France, en 1846, le succès littéraire créole : Les Bambous…