Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

31 août

actualité de l'édition et de la recherche

Cycle Classiques contemporains : Lévi-Strauss, par Maurice Godelier - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Cycle Classiques contemporains : Lévi-Strauss, par Maurice Godelier © musée du quai Branly, photo Alexandra Lebon.

 

Débats, rencontres, conférences : auteurs et chercheurs présentent au salon de lecture Jacques Kerchache leurs dernières publications. 

    Senufo sans frontière

    Couverture "Senufo sans frontière " - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
    © 5 Continents

    Vendredi 11 septembre à 19h

    Depuis la fin du XIXe siècle, des anthropologues, des historiens de l’art et d’autres observateurs ont consacré de nombreuses études à l’art senufo, l’un des styles les plus appréciés des amateurs d’art africain. Sur la base d’une étude minutieuse menée dans trois continents, ce catalogue ouvre des pistes de réflexion et offre un examen des plus innovants sur une facette de la création artistique dans les communautés de langue senufo et mande de l’ouest du Burkina Faso.  

    Avec Constantin Petridis, conservateur de la collection africaine au Musée de Cleveland et Susan Gagliardi, Art History department, Emory University, Atlanta, auteurs du catalogue de l’exposition Senufo : Art and Identity in West Africa à Cleveland. Cette exposition viendra en France au musée Fabre de Montpellier du 28 novembre 2015 au 6 mars 2016.

    Anent. Nouvelles des Indiens jivaros

    Planche tirée de Puntish © Alessandro Pignocchi - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
    Planche tirée de Puntish © Alessandro Pignocchi

    Samedi 19 septembre à 17h

    Rencontre avec Alessandro Pignocchi et Philippe Descola à propos du blog Puntish, album graphique en ligne fait à partir des Lances du Crépuscule.

    Alessandro Pignocchi a séjourné chez les Indiens jivaros achuar, 40 ans après Philippe Descola, pour confronter à la réalité les fantasmes qu’avait fait naître en lui la lecture des Lances du crépuscule. Son voyage lui a inspiré un projet de roman graphique qui paraîtra début 2016, et dont les premières pages sont publiées sur son blog Puntish http://puntish.blogspot.fr/.

    Ce blog est aussi l’occasion d’imaginer à quoi ressemblerait le monde si nos dirigeants avaient adopté la cosmogonie animiste des Indiens d’Amazonie.

    Philippe Descola est anthropologue au CNRS ; Alessandro Pignocchi est chercheur en sciences cognitives et philosophie de l’art, en reconversion dans l’illustration et la bande dessinée.

    Claude Lévi-Strauss

     - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

    Jeudi 24 septembre à 19h

    Rencontre avec Emmanuelle Loyer à l’occasion de la parution de son livre, Claude Lévi-Strauss chez Flammarion en septembre 2015. Une biographie de l’anthropologue français Lévi-Strauss renouvelant la lecture de sa vie savante, de son positionnement intellectuel singulier et du statut de l’anthropologie dans l’histoire des XXe et XXIe siècles.

    Emmanuelle Loyer, professeur des universités à Sciences Po, Paris, spécialiste de l’histoire culturelle des sociétés contemporaines. 

    Avec Frédéric Keck, directeur du département de la Recherche et de l’Enseignement au musée du quai Branly.

    Ecrire et lire l’Afrique en langues africaines

    Vendredi 25 septembre à 18h30 

    En partenariat avec l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco).

    Que savons-nous des littératures écrites en langues africaines ? Quelles sont les ressources disponibles ? Quelles dynamiques actuelles en matière d’édition, de traduction et d’enseignement  ? Quels outils disponibles et moyens d’actions pour les faire connaître ? 

    A l’heure où le nom de Ngugi wa Thiong’o, grand défenseur des langues africaines, est régulièrement cité pour le Prix Nobel de littérature, il apparaît opportun de tenter de répondre à ces questions tout en s’intéressant aux relations multiples et fécondes qui existent entre enracinement local des « littératures minorées » et ldialogue avec la « littérature-monde ».

    La table ronde s’inscrit dans le cadre des journées d’études « Enseigner les littératures minorées : politiques, supports et pratiques » (24-25 septembre 2015, auditorium de l’inalco. Renseignements sur www.plidam.org )

    Elle donnera la parole à des écrivains et traducteurs africains ainsi qu’à des professionnelles du livre et des ressources documentaires. 

    Elle sera également l’occasion de présenter la nouvelle collection de littérature wolof des éditions Zulma : la collection Ceytu. 

    Rencontre animée par Nathalie Carré avec Boubacar Boris Diop, écrivain et traducteur, professeur de littérature wolof à l’université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal ; Aline-Léonie Chouapi, traductrice de l’ouvrage de Patrice Nganang Mont Plaisant en bamileke fe’efe’e, Viviana Quinones, BnF, responsable de la section Afrique de la revue Takam Tikou et Marine Defosse, chargée des collections Afrique à la Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisations (BULAC).

    Rencontre organisée avec le concours de : 

     

    Littérature africaine anglophone, la nouvelle génération

    Samedi 26 septembre à 17h

    à partir des publications de trois jeunes écrivaines africaines anglophones. Que disent ces auteures de leur pays respectif, le Nigéria, le Zimbabwé, le Botswana, de leur continent, de leur vie universitaire chez elle ou à l’étranger, que livrent-elles d’elles-mêmes ?  

    Avec Fiona McCann, spécialiste des femmes écrivaines du Zimbabwe, (sujet de sa thèse : Politique, esthétique et violence dans la littérature des territoires post-conflit : l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, l’Irlande) et Obioma Ofoego, chercheur spécialiste de la littérature nigériane.  

    Lecture par Sara Darmayan.

    • Chimananda Ngozi Adichie, Americanah, Gallimard, 2015. Née en 1977 au Nigéria, elle a vu son premier roman, L’hibiscus pourpre,  sélectionné pour l’Orange Prize et le Booker Prize. 
    • NoViolet Bulawayo, Il nous faut de nouveaux noms, Gallimard, 2014. NoViolet Bulwayo, née en 1981 au Zimbabwe, vit aujourd’hui aux Etats-Unis et travaille à l’université Stanford en Californie. 
    • Unity Dow, Les cris de l’innocente, Actes Sud, 2005. Unity Dow est une juge, militante des droits de l’homme et écrivaine du Botswana. 

    Séance d’écoute : Congrès de musique arabe du Caire

    Samedi 3 octobre à 15h

    Présentation du coffret et diffusion d’extraits. (Sous la direction de Jean Lambert et de Pascal Cordereix, coffret 18 CD avec livret trilingue français, anglais et arabe.)

    Le Congrès du Caire de 1932 est un mythe pour tous les chercheurs et amateurs de la musique arabe. Quatre-vingt-deux ans plus tard, l’art et le savoir de grands musiciens du monde arabe deviennent accessibles à tous.

    Après un important travail de restauration du son effectué dans ses studios, la BnF, en collaboration avec l’émirat d’Abou Dhabi, et sous la direction scientifique de Jean Lambert (Centre de recherche en ethnomusicologie), publie l’intégralité des enregistrements du Congrès du Caire de 1932, document d’archives sonores de plus de dix-huit heures de musique, soit 18 disques compacts accompagnés d’un livret descriptif de 256 pages. 

    Avec Jean Lambert, Maître de conférences MNHN (Hdr) en Ethnomusicologie, et Pascal Cordereix, directeur du service Son au département de l’Audiovisuel (BnF).

    Les Voix du crépuscule

    Jeudi 22 octobre à 18h

    Une émission du Pôle Sciences de Radio Campus Paris enregistrée en public. 

    Le salon accueille tous les deux mois Radio Campus Paris et son émission animée par Emile Gayoso autour d’un sujet de l’actualité éditoriale. Chaque séance permet de découvrir les travaux de jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales. 

    Les Sanglots de l’aigle pêcheur, Nouvelle-Calédonie : la guerre kanak de 1917

    Samedi 7 novembre à 17h

    Ce livre met en scène les voix qui, de 1919 à 2011, ont porté avec elles l’histoire de la guerre kanake de 1917, son souvenir et son actualité. Liant histoire et anthropologie, articulant récits et épopées versifiées ici publiés en bilingue et commentés, cet ouvrage déploie une polyphonie par laquelle ses auteurs et des écrivains, poètes et narrateurs kanaks de jadis et d’aujourd’hui composent ensemble une œuvre engagée dans la prise de souveraineté intellectuelle des Kanak.

    Partie historique d’Adrian Muckle traduite de l’anglais par Frédéric Cotton. Récits traduits du paicî par Kacué Yvon Goromoedo et Alban Bensa. Livre accompagné d’une création sonore sur un CD de 40 minutes, Les Sanglots de l’aigle pêcheur. Récits et poésies sur la Guerre kanak de 1917, réalisée par L’Orage.

    Avec Alban Bensa, anthropologue, directeur d’étude à l’EHESS pour la présentation de son livre coécrit avec Adrian Muckle et Kacué Yvon Goromoedo, Les Sanglots de l’aigle pêcheur, Nouvelle-Calédonie : la Guerre kanak de 1917 paru en juin 2015 aux éditions Anacharsis.

    Avec Emmanuel Kasarhérou, adjoint au directeur du patrimoine et des collections au musée du quai Branly.

    L’expérience esthétique

    Vendredi 27 novembre à 18h30

    « Contempler un tableau ou un paysage, écouter une pièce de musique, s’immerger dans un univers sonore, lire un poème, voir un film : telle est l’expérience esthétique. Or, dans chaque culture humaine, elle est de toutes les expériences communément vécues à la fois la plus banale et la plus singulière. 

    Singulière car elle a pour condition qu’on s’y adonne sans autre but immédiat que cette activité elle-même ; banale, car elle n’en demeure pas moins de part en part une des modalités de base de l’expérience commune du monde. Elle exploite le répertoire de l’attention, de l’émotion et du plaisir mais elle leur donne une inflexion particulière, voire paradoxale. Il s’agit donc, démontre Jean-Marie Schaeffer, de comprendre non pas l’expérience des œuvres d’art dans sa spécificité, mais l’expérience esthétique dans son caractère générique, c’est-à-dire indépendamment de son objet. »

    Avec Jean-Marie Schaeffer, L’expérience esthétique, Gallimard, 2015, Frédéric Keck, directeur du département de la Recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly et Joffrey Becker, anthropologue, LAS.  

     

    Lectures dans le noir

    Dimanche 6 décembre à 17h

    Plongé dans l’obscurité, déconnecté de tout visuel, éveillez vos sens en vous laissant bercer par le rythme des voix des lecteurs. Imprégnez-vous des différents univers évoqués dans les contes. Enfin, explorez du bout des doigts les textes des lectures en braille.

    Par des lecteurs de l’association Percevoir, à partir des livres de Chimananda Ngozi Adichie, NoViolet Bulaway et Unity Dow.

    Les Voix du crépuscule

    Jeudi 17 décembre à 18h

    Une émission du Pôle Sciences de Radio Campus Paris enregistrée en public. 

    Le salon accueille tous les deux mois Radio Campus Paris et son émission animée par Emile Gayoso autour d’un sujet de l’actualité éditoriale. Chaque séance permet de découvrir les travaux de jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales.